Également connu sous le nom de 5000 miles d’Indianapolis, l’indycar est considéré comme l’une des courses automobiles américaines les plus réputées du monde. Il est généralement organisé chaque année depuis 1911 sur l’Indianapolis Motor speedway. Quelles sont les précisions à connaître sur cette course automobile ?

Quelles sont les monoplaces privilégiées en indycar ?

Dans la course indycar, la voiture privilégiée reste un véhicule monoplace. D’après le règlement technique actuel, chaque véhicule a l’obligation d’être composé d’un châssis dallara DW12. Concernant le moteur, il peut s’agir par exemple d’un V6 Bi-Turbo Honda ou d’un Chevrolet. Ce dernier doit être accompagné d’une cylindrée de 2200 cm cube. Pour avoir plus d’informations, essayez ici

A lire en complément : Top accessoires militaires pour randonnées extrêmes

Depuis de nombreuses années, la majorité des constructeurs automobiles produit des moteurs pour la série. Ce n’est qu’à partir de 2004 que Chevrolet a annoncé que son usine de production va arrêter la conception des moteurs indycar. La principale raison de cette décision réside dans le fait que les rendements publicitaires ne sont pas conséquents, comparés aux investissements élevés effectués. Toutefois, cette marque a refait son apparition en 2012.

Les différences entre le indycar et la F1

Les grandes différences enregistrées entre le indycar et la F1 résident notamment au niveau de la voiture de sport utilisée. Dans la première compétition, les participants ont l’obligation d’avoir les mêmes bolides d’Indianapolis. Par contre, le modèle de véhicule diffère d’un pilote à l’autre dans les compétitions organisées par la F1. Prenez par exemple le châssis de McLaren de Fernando Alonso, il est spécifiquement conçu en fibre de carbone. Au niveau des écuries, ils ont la capacité de choisir entre plusieurs moteurs. La seule contrainte réside dans le fait que ces derniers soient tous de 1,6 L turbo V6. La différence entre le indycar et la formule 1 se ressent également au niveau du carburant. Pour les véhicules F1, les pilotes ont le droit d’utiliser 99% d’essence et 1% d’additifs. Toutefois, ils ne peuvent pas remplir le réservoir pendant le Grand Prix.

Lire également : Douleurs dentaires à l'essonne : conseils pour se sentir bien